Parents grâce à un don

Cette semaine, mes parents me parlaient de mes filles et ils m’ont posé des questions sur la donneuse. Ils ne savaient pas quelles informations nous avions et si elles étaient en lien avec nous. Je leur ai rappelé les infos que nous avions sur notre donneuse et redit que le don était anonyme. Mon père a conclu d’un « bien ce sont tes filles ».

Ce n’était pas méchant du tout venant de lui mais ça m’a fait un peu de peine qu’il puisse douter que ce soit bien mes filles. Bien sûr ma machine à graine est cassée mais c’est moi qui ai fait pousser ces 2 jolies petites graines grâce à une petite dame généreuse . Et je n’ai aucun problème avec ça. Je lui ai dit que j’expliquerai les choses ainsi aux filles. Il me répond mais pourquoi leur dire ! HEIN quoi ? S’en est suivi un long débat sur le dire où ne pas le dire. Pour FPO et moi c’est clair et net depuis le début, jamais nous ne mentions à nos filles. Elles connaîtront leur histoire, grandiront avec peut être avec des questions mais nous seront toujours là pour y répondre. J’avais commencé bien avant leur arrivée à écrire leur histoire dans un petit cahier, et je continue. Je dois aussi leur faire l’album de notre dernier voyage à Brno et l’album de notre grossesse.

Bref tout ça pour dire que pour moi c’est important qu’elles soient bien dans leur peau et qu’il n’y ait aucun tabou. Notre entourage proche est au courant et elles seront libres d’en parler quand elles seront plus grande avec qui elles veulent. Je trouve important aussi qu’elles ne se sentent pas seules et qu’elles aient des copains et copines créés  de la même façon !

Alors parents d’enfants issus d’un don un petit pique nique aux beaux jours sur Paris ça vous tenterait ?

Publicités

16 réflexions au sujet de « Parents grâce à un don »

  1. Je suis parfaitement d’accord avec toi. Notre fille sera issue d’un double don mais si elle est la c’est surtout grace a nous (et aux donneurs aussi) et c’est bel et bien notre fille

  2. Ton père ne semble pas avoir bien compris en quoi consistait le don d’ovocytes et le rôle de chacun. (il pensait que la donneuse pouvait prendre les bébés ??) Peut-être pourrais-tu lui faire lire ce que tu comptes dire à tes filles ?
    Concernant l’absence de tabou, je suis d’accord avec toi à 100%.
    Tes poupettes seront à l’aise avec le don parce que vous l’êtes.
    Bisous,
    Lily.

  3. J’aurais adoré me joindre à vous 😍 et je partage les propos de Lily.
    Nous ne l’avons pas dit à tout le monde (seulement les gens à qui j’avais parlé de la Pma, ceux dont je me sens proche), Mais comme toi je compte dire à mes fils que les graines étaient malades et d’une femme très généreuse m’a permis de les faire pousser dans mon ventre. Il est clair que ce sont nos enfants…
    J’attends avec impatience le compte rendu de ce super pique nique!

  4. Je suis une lectrice de l’ombre de longue date. Tout d’abord félicitations pour l’arrivée de tes deux princesses. Grâce au docteur D, à Reprofit et au don d’ovocyte, j’ai eu également la chance d’avoir une petite fille de bientôt 14 mois et je serais ravie de pouvoir faire connaissance autour d’un pique nique, c’est une très bonne idée.

  5. Tout le monde est au courant dans notre entourage. J’ai toujours associé le fait de cacher quelque chose à une honte et je n’ai pas honte d’être stérile.

  6. Le plus difficile avec le don ce sont les bêtises que nos enfants pourront entendre de leur entourage (ta mère n’est pas ta vraie mère…). C’est la raison pour laquelle on a mis peu de personnes dans la « confidence ». On veut que notre caneton connaisse son histoire par ses parents et non par des maladresses de l’entourage. Et il sera libre de raconter ensuite son histoire à qui il souhaite…

  7. D’accord avec toi à 100%. Et puis c’est leur histoire ! Chez nous ce sera plus compliqué car du côté de monsieur, nul ne sait (selon sa volonté) et de mon côté quasi tout le monde sait. Mais je ne veux rien cacher. Le hic, ce sera plus si lui veut en parler… Mais je ne me prends pas la tête, nous verrons, je reste naturelle et honnête avec mon fils car c’est ainsi que je conçois les choses.
    Partante pour un pique-nique ! Mais peu de possibilités avant départ définitif de Paris le 29 mai ! (tiens le 28 c’est la fête des mères 😉
    Gros bisous

  8. Le lui dire est une évidence ici aussi. Et comme nous ne voulons pas qu’il l’apprenne par une maladresse d’un autre, nous ne l’avons pas dit à notre entourage. Nous verrons ensemble si on souhaite le dire aux autres ou non. Il ne faut pas que ce soit un secret de famille non plus.
    Un pique-nique, super idée, j’espère pouvoir venir selon la date.

  9. Peut-être est-ce simplement une maladresse de sa part…
    J’ai moi aussi commencé un article sur le don, comment en parler etc. Mais je ne trouve pas le temps pour avancer et le terminer…
    Je serais bien venue au pique-nique, mais Paname est vraiment trop loin de la ville rose. Grosses bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s