Je n’avais pas envie de mentir, pas cette fois…

Nous avons l’habitude avec ma cousine et une amie de dîner ensemble au moins une fois par semaine. Ma cousine a été rapidement au courant de notre situation, c’est un peu une sœur pour moi, nous avons toujours beaucoup partagé et puis étant plus jeune que moi, célibataire, je n’ai pas à subir les conseils d’une femme qui serait elle aussi dans un désir de grossesse. Bref tout ça pour dire qu’hier soir au cours de notre dîner, notre amie qui elle savait que nous avions arrêter la pilule depuis déjà un an, s’interroge sur le fait que je ne suis pas encore enceinte. Librement et sans aucune gêne elle me dit que peut être nous devrons avoir recours à la médecine et elle m’explique comment ça se passe quand on arrive pas à avoir d’enfant, les traitements, les piqûres, la fatigue … ( je précise elle aussi est célibataire, sans enfant et pas du tout dans un désir de grossesse). Alors, je lui explique que des fois c’est plus long que prévu … Je voulais m’arrêter là et puis, je n’avais rien prévu et soudain j’ai eu envie de lui dire la vérité : que j’étais ménopausée, que pour avoir notre Petit œuf nous aurons recours au don… J’ai pleuré en lui racontant toute l’histoire, je la voyais me regarder avec des yeux ébahis pleins de larmes… Touchée par ma déclaration, gênée de n’avoir pas su, avant de se lancer dans sa tirade … Elle m’a dit qu’elle serait avec nous que ce serait notre enfant, que nous sommes fort tous les deux avec Futur Papa Oeuf pour surmonter tout ça.

Nous avons vécu un beau moment toutes les 3 … C’était intime, touchant, pour une fois on ne parlait pas de shopping ni de leur conquête d’un soir. Je me suis confiée j’en avais envie et ça m’a fait du bien. Je me souviens d’un article que j’avais écrit sur le fait de mentir à mon entourage, que j’étais une autre, un commentaire d’irouwen qui m’avait dit qu’un jour j’arriverai à ne faire plus qu’un…. Et bien hier soir, je me suis fait du bien, pour une fois j’étais moi, vraiment moi, je n’ai mis aucune barrière, je racontais mon histoire, ça me faisait tout drôle j’avais l’impression que je racontais l’histoire d’une autre et en même temps, cette vie c’est la mienne. A la fin de mon récit, je me suis sentie moi même, depuis longtemps.

Assumer, m’accepter, commencer à parler de moi même. Je ne veux pas raconter mon histoire pour le moment à tous mes amis, je veux attendre d’être enceinte, de porter notre petit œuf, par superstition je pense, mais en même temps je n’ai pas envie de toujours mentir, pas cette fois ci en tout cas.

Après mes confidences, mon amie m’a avoué qu’elle aussi avait des soucis et qu’elle avait rendez vous chez son gynéco suite à de très mauvais résultats de frottis … Cellules pré-cancéreuses au niveau du col de l’utérus. Elle dois subir fin septembre une opération. Elle a peur, je la comprend, on a repleuré, je la soutiens, chacune son combat… Chacune touchée que l’une et l’autre nous nous soyons confiées avec beaucoup de pudeur.

Publicités

31 réflexions au sujet de « Je n’avais pas envie de mentir, pas cette fois… »

  1. Petit œuf ton article est magnifique. C’est super que tu aies pu vivre ce moment avec ton amie et ta cousine. Si tu l’as senti à ce moment là, tu as eu raison de te lancer, et a priori ton amie a très bien réagi. Le plus important, comme tu le fais, c’est de bien choisir à qui tu le dis.
    Bises.

    1. Merci LW, oui je l’ai senti sur le moment, je suis rentrée chez moi contente du moment passé toutes les 3. J’ai compris que les potes c’est pas que pour les bons moments ! Je t’embrasse

  2. C’est un beau pas dans l’acceptation. Tu as raison de ne plus vouloir mentir, il n’y a aucune honte à nos parcours.
    Ta sensibilité m’a touchée, si nos « aventures » peuvent aider nos amies, c’est un +
    bises

  3. Ce n’est pas mentir, je trouve, de se protéger des autres et de leur maladresse mais je comprends ton soulagement de pouvoir en parler, pour de vrai, sans cacher quoi que ce soit.
    C’est un très beau moment que vous avez pu partager toutes les trois.
    Bon courage et plein d’ondes positives à ton amie pour l’épreuve qui l’attends !!

    1. Effectivement, ce n’est pas mal de cacher la vérité à notre entourage, on veut se protéger et je continue de ne pas en parler à tout le monde mais sur le moment, j’ai eu besoin de dire où j’en étais vraiment, ça fait du bien! Merci pour tes ondes pour mon amie c’est gentil. Je t’embrasse

    1. Je te rassure, je ne me confierais pas comme ça à tout le monde mais je sentais ce moment pour le dire … OUi malgré les annonces pas toutes réjouissantes, je crois que toutes les 3 on était tout simplement heureuses d’être ensemble.
      Bisous

  4. Très beau poste et un moment important que tu as partagé avec tes amis. Ca m’arrive de me confier, parfois les réactions sont maladroites, parfois très touchantes et ça m’a permis de me rapprocher de certaines personnes…donc comme quoi il y a du bon aussi dans tout ça 🙂

  5. Ton article m’a touchée car je suis moi aussi en train de mentir à mon entourage et mes amis. Comment leur avouer que je crève d’envie d’avoir un bébé mais que je me la joue détachée quant à mon désir d’enfant car nous devons attendre de recourir à un don ? J’espère un jour pouvoir raconter notre parcours mais pour l’instant j’ai juste peur que les gens ne comprennent pas. Bravo pour ton courage !

    1. Bonjour Mrs Holmes, c’est vrai ce n’est pas facile … Je ne raconte pas ça à tout le monde. je crois que j’ai besoin de sentir quand le moment est le bon et qu’en face on me soutiendra… La plupart de nos amis ne savent pas mais le fait de savoir que mes plus proches sont au courant, ma bulle à moi, permet qu’ils me comprennent et peuvent comprendre certaines de nos réactions… Tu te diriges sur le don d’ovocytes également ? As tu un blog ? Bon courage pour ton parcours en tout cas, notre chemin est plus compliqué mais ça en vaut la peine ! bise

      1. Notre problème n’est pas l’infertilité mais la maladie génétique de Chéri et nous nous dirigeons vers le don de sperme. Tu peux suivre mon parcours en cliquant sur mon pseudo. @ bientôt

  6. C’est important de se faire du bien. Etre entière quand tu en as besoin, pouvoir le faire cela veut dire qu’en face tu as des interlocuteurs à l’écoute, sensible à ton émotion du moment.
    C’est rare et précieux.

  7. Bonjour, je découvre ton blog et suis très touchée par cet article. Parfois ça fait du bien d’ouvrir son coeur, et on se rend compte qu’il n’y a pas que nous qui cachons nos soucis, qui peuvent concerner d’autres domaines. Vous aurez besoin les unes des autres, et c’est bien de savoir que vous pouvez compter sur vos belles amitiés.
    Bises

  8. Je suis très heureuse pour toi que tu ai pu confier un peu de toi, celui qui vibre chaque jour pour un avenir meilleur. Et je suis très très heureuse que tes proches aient été aussi réceptives, c’est beau, c’est simple. des bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s